C’est le subalterne qu’on sacrifie

83 Partages
Jac RISSO
83 Partages
Ce contenu a été publié dans Divers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à C’est le subalterne qu’on sacrifie

  1. Becet sylvie dit :

    C’est un vrai scandale ! Mais malheureusement je ne suis même pas étonnée! Ce mépris de l’institution pour les professeurs est atterrant!
    J’en ai été moi-même victime dans un autre contexte. Victime d’un grave accident du travail lors d’un séjour scolaire, j’ai subi deux opérations à un an d’intervalle qui ont engendré des frais médicaux énormes que j’ai dû avancer . Excédée par l’indifférence de la Dasem, service du rectorat en charge des remboursements médicaux dans le cadre d’un accident du travail, et ce, malgré mes multiples interventions auprès du rectorat ainsi qu’auprès du recteur, j’ai fait appel aux médias et notamment à l’émission de Julien Courbet sur RTL « ça peut vous arriver ». Je suis passée trois fois à l’antenne de RTL et c’est Julien Courbet qui a eu raison du rectorat et de ses lourdeurs administratives et c’est grâce à lui qu’il y a eu enfin une réaction de la Dasem et que j’ai pu être remboursée de tous les frais médicaux que j’avais avancés.
    Conclusion : je ne suis pas prête de m’investir de nouveau dans un projet scolaire car au moindre pépin vous êtes tout seul!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *