Archives par mot-clé : mis-en-avant

Numéro 1441 : 15 mai 2020, lecture en ligne


Ou voir la version PDF

SOMMAIRE :
DOSSIER DU MOIS :
FIN D’ANNÉE SCOLAIRE : COUP DE POKER SUR LA SANTÉ

SYSTÈME ÉDUCATIF
09 – Outils numériques en langues vivantes : tout ce qui brille n’est pas or
09 – Supérieur : obligation de certification en langue anglaisee

LES PERSONNELS
10 – A partir du 11, encore plus risqué pour les AESH
10 – Contractuels : restons très vigilants !
11 – Accès des professeurs de chaires supérieures à l’échelon spécial (HEB)
11 – Ne l’oubliez pas

CONDITIONS DE TRAVAIL
12 – AED et CPE : « Portez-vous bien et débrouillez-vous ! »
12 – En cas de danger grave et imminent, changez de registre !
13 – Des remerciements qui ne suffisent plus
13 – Les enseignants au CNED : des « télétravailleurs » peu connus ?

 

 

SNALC06 1er degré : La lettre d’info du 10/04/2020

CTSD du 9 avril 2020
Décisions Carte scolaire qui seront entérinées par le CDEN rentrée 2020 (Reporté au 15 avril)

Ce CTSD, plusieurs fois repoussé, entre les impératifs d’attente des élections municipales et le confinement imposant de se réunir en distanciel, se sera finalement tenu tant bien que mal.
Lire les points liminaires du SNALC Nice

Une fois n’est pas coutume, le DASEN des AM s’est vu tiraillé dans ses choix entre les besoins d’une profession proche de l’asphyxie et des moyens assortis de demandes ministérielles, véritables facteurs de dérèglements dont tout le monde se serait passé. Car la dotation nationale, ainsi que notre dotation départementale, sont loin d’être suffisantes aux yeux du SNALC (le courrier intersyndical adressé au Ministre).

En avril dernier, notre Ministre s’était engagé à dédoubler les GS de REP. Vœu pieux qui ne trouvera aucune déclinaison dans notre département. Comme pis-aller, les GS à 24 devaient redonner un peu de souffle à la qualité des conditions pour mener à bien les apprentissages. Mais là encore, il a fallu faire des choix et toutes les GS des AM ne seront pas limitées à 24 élèves. Cela sera le cas uniquement dès lors que cela sera possible, le DASEN souhaitant atteindre la généralisation pour 2022.

Comme si cela ne suffisait pas, la demande inopinée du Ministre de ne fermer les classes en milieu rural (- de 5000 habitants) qu’avec l’accord du maire de la commune concernée, en pleine crise sanitaire et à ce stade de l’année, a mis à mal tout un prévisionnel déjà bien bancal.

Ainsi sont concernées les écoles suivantes :

Belvédère E.P. Tende
Bonson Amandiers E.M. La Turbie Balland
Clans E.E. Escarène Saint Exupéry
Gilette E.P. Drap Knecht
Guillaume E.M. Auribau sur Siagne
La Tour sur Tinée Gréolières
Lantosque E.M. Bar sur Loup Amiral de Grasse
Puget Théniers E.M. Le Rouret
Roquesteron E.P. Coursegoule
Utelle E.E. Gattière Mourailles
St Vallier Felix E.E. Tourette sur Loup Jean Ordan

Cette politisation quelque peu avérée de l’école n’est pas au goût du SNALC Ecole 06 qui ne cessera d’appuyer les demandes d’ouverture de classe au regard des effectifs et des besoins des équipes pédagogiques.

Le DASEN ne sera pas allé dans le sens du SNALC Ecole 06, en consacrant notamment 8 ½ moyens à la création de postes de CPC afin de répondre aux différentes demandes ministérielles concernant la formation et en décidant d’octroyer 10 moyens sur des créations de postes de BD. Là encore nous sommes en droit de penser que c’est une offre faite en faveur de la formation.
Le SNALC école 06, souhaitait que les moyens à sa disposition servent à l’ouverture de postes « devant élèves ».

Ne répondant à la demande du SNALC Ecole 06 de ne pas créer de postes de conseillers pédagogiques – postes qui ne sont pas devant élèves – en liaison avec une formation nationale mathématiques et français refusée dans sa forme par l’immense majorité des professeurs devant élèves, le SNALC Ecole 06 ne pouvait voter pour cette carte scolaire départementale ne satisfaisant pas à toutes ses demandes locales. Alors que pour le DASEN des AM, la carte n’aura jamais été aussi belle du fait de la dotation supplémentaire et du « peu de fermetures » c’était l’année pour proposer ces créations…
En ces temps de pandémie, une priorité absolue devait être portée à l’humain et à l’encadrement des élèves à la sortie de la crise. Nos élèves auront plus que jamais besoin d’attention et de professeurs en présentiel autour d’eux. Pour autant, nous ne nions pas le manque criant de postes spécialisés et de postes de remplaçants. Mais nous assumons que notre priorité, pour la rentrée 2020, était de faire baisser la moyenne d’élèves par classe. L’effort a été considérable ces dernières années sur les écoles rurales et les écoles sensibles. Il était temps de désengorger les écoles ordinaires, c’est-à-dire hors éducation prioritaire et hors ruralité.

Par ailleurs, Le SNALC demandait le maintien des précieux «PDMQDC» restant dans quelques écoles sensibles. Dispositif plébiscité par les collègues et les familles.
Arrivant au terme du projet national le DASEN des AM a, in fine, pris la décision de les supprimer.
Ceci dit, à l’écoute de nos arguments il propose dans un souci qualitatif l’ouverture de 3 classes sur 3 des 10 écoles accueillant ce dispositif (celles où les effectifs étaient supérieurs à 26).
De plus 3 PDMQDC pourront rester sur des postes vacants dans leurs écoles à la rentrée prochaine, les 4 derniers seront marqués purement et simplement par une mesure de carte.
Mesures de carte scolaire décidées en CTSD et entérinées lors du CDEN du 15 avril

Le SNALC école 06 aura défendu toutes les situations à l’éclairage des renseignements que vous nous avez fournis dans notre enquête carte scolaire et par téléphone.
Nous regrettons évidemment que le DASEN ne soit pas allé plus loin dans le nombre d’ouvertures. Nous sommes conscients que cela sera déploré par nombre d’écoles et de collègues.
Nous regrettons que le DASEN arguant des efforts faits en proposant deux fois plus d’ouvertures que de fermetures ait choisi la formation au détriment de l’humain mais saluons cependant l’effort fait sur une partie des écoles perdant leur PDMQDC. C’est en ce sens que nous nous sommes abstenus au vote de ce projet. Mais ne vous y trompez pas, le SNALC école 06 restera extrêmement vigilant à l’évolution de cette carte scolaire et n’hésitera pas à alerter le DASEN sur tous les dysfonctionnements que vous nous ferez remonter.

Nous vous rappelons que nous assumons nos choix, nos positions honnêtes et sans compromis, qu’elles soient nationales ou académiques, et que soutenir le SNALC, c’est soutenir un autre syndicalisme.

Dernière information qui a son importance :
La mise en place du projet d’école est reportée à la rentrée de septembre et ce malgré les informations qui ont pu circuler ou les demandes faites à ce sujet par certaines circonscriptions.

Bon courage à toutes et à tous et essayez, pour celles et ceux qui le peuvent, de vous reposer pendant ces vacances méritées.

SNALC83 1er degré : la lettre d’info du 08/04/2020

Ouvertures et fermetures de classes rentrée 2020
CTSD et CDEN des 9 et 10 avril 2020
Lors du Comité Technique Académique (CTA) de mardi 7 avril, notre département s’est vu attribuer 14 postes supplémentaires aux 29 précédemment accordés. Ceci pour répondre à la demande ministérielle de ne pas fermer de classes en milieu rural sans l’accord des maires et de veiller à baisser la moyenne d’élèves par classe en zone urbaine.
Pour le SNALC Ecole 83, même si nous regrettons qu’il faille une pandémie pour obtenir une rallonge de postes, nous saluons cette dotation et demandons que la moyenne d’élèves par classe de notre département baisse de manière visible et notable. C’est pourquoi, le SNALC a signifié en CTA que ces postes devaient être uniquement dévolus à des postes devant élèves.
Il n’est pas trop tard pour que le SNALC appuie votre demande d’ouverture ou défende la situation de votre école. Pour cela, remplissez notre formulaire SNALC carte scolaire .
Pour connaître la situation de votre école à l’issue du CTSD, contactez-nous sur snalc.ecole83@gmail.com ou appelez-nous au : 06 78 23 46 38 ou 06 58 62 81 44 ou 06 71 65 46 68
Le SNALC Ecole 83 vous rappelle que les mesures de carte scolaire ne seront officielles qu’après avoir été entérinées en CDEN, soit le vendredi 10 avril.

CHSCTA du mardi 7 avril
Le CTA du matin a été suivi d’un Comité Hygiène et Sécurité et Conditions de Travail Académique (CHSCTA). Le SNALC n’a pas manqué de faire remonter tous les dysfonctionnements constatés et toutes les situations de souffrance relatives à la crise sanitaire que nous traversons.
La protection
36000 masques antiprojections sont arrivés vendredi dernier. Ils seront distribués aux professeurs volontaires et devraient permettre de tenir quelques semaines.
Les maternelles
Le SNALC a pointé le besoin de gants, surtout en maternelle et le manque d’ATSEM parfois. En effet, le nettoyage n’est pas forcément respecté et l’hygiène corporelle des jeunes enfants peut poser problème.
Rappel consignes de nettoyage FAQ du 4 avril
Un nettoyage minutieux des surfaces et des sanitaires doit être effectué 2 fois par jour par les services compétents de la collectivité de rattachement.
Lors de l’élargissement de l’accueil aux enfants des forces de l’ordre, certains IEN des Alpes-Maritimes ont été très explicites en détaillant les forces de l’ordre alors que dans le Var, le courrier du DASEN renvoyait à la FAQ, qui elle-même n’était pas détaillée.<
Des précisions sont apparues concernant l’encadrement des élèves de maternelle : plusieurs IEN du 06 ont spécifié que des enfants de maternelle ne devaient pas se trouver dans un groupe dépassant 5 élèves, alors que les professeurs varois n’ont pas eu cette information. Pour le SNALC, les professeurs volontaires ne devraient pas avoir besoin de chercher par eux-mêmes les informations relatives à l’accueil dans la FAQ actualisée. L’administration se doit de la leur donner.
Rappel consignes groupes d’élèves FAQ du 4 avril :
La prise en charge des élèves est réalisée en groupes de 5 enfants maximum pour les moins de 6 ans et de 10 enfants maximum pour les autres, dans le strict respect des consignes sanitaires et des gestes barrières. Ces modalités pourront être adaptées par la suite par les recteurs, en lien avec les agences régionales de santé (ARS), de manière à favoriser la cohérence pédagogique des groupes d’élèves.
Le SNALC constate que la transmission des informations est parfois inégale entre nos deux départements. Une harmonisation serait plus que souhaitable en ces temps difficiles.
La continuité pédagogique
Avec les vacances apprenantes et les stages de soutien, les Alpes Maritimes ont été informées du Flux devoirs, un partenariat avec la Poste dès vendredi dernier, quand le Var a dû attendre mardi midi pour recevoir un mail les informant du dispositif DOCAPOSTE. Les problèmes relatifs aux élèves ne possédant pas d’outils numériques ou n’ayant plus de feuilles ni de cahiers devraient trouver une solution.
Risques psycho-sociaux
Le réseau PAS (Prévention Aide et Suivi) en partenariat avec la MGEN fonctionne. Les personnels du service social sont également à pied d’œuvre, en particulier les assistantes sociales qui ont été équipées de téléphones portables professionnels. Le Secrétaire Général, ainsi que le Recteur, saluent la grande mobilisation des professeurs concernant la continuité pédagogique et sont conscients de l’épuisement de certains d’entre eux. Les vacances seront nécessaires pour tous. Les volontaires pour les vacances apprenantes doivent pouvoir se reposer la première semaine. L’administration va faire son possible pour limiter les enquêtes et reconnait que les projets d’écoles peuvent attendre.
Le SNALC en a également profité pour remettre le PAF 2020-2021 sur le tapis, PAF qui épuise les IEN, les conseillers pédagogiques et les collègues rien que d’y penser. Le Secrétaire Général dit avoir été alerté à ce sujet et qu’ils vont s’y pencher.
Le matériel personnel
L’utilisation d’outils numériques personnels a bien sûr été évoquée, la majorité des personnels en télétravail utilisant leur matériel personnel. Le Ministre le sait mais ne parle que du téléphone pour le moment.
Le remboursement d’éventuels surcouts de communications téléphoniques a de nouveau été abordé. Le Secrétaire Général, comme le Recteur, l’avait déjà évoqué au précédent CHSCTA et s’était prononcé plutôt sur un remboursement sur justificatifs. Pensez donc à garder vos factures si besoin.