SNALC06 1er degré : la lettre d’info du 6/02/2019

CARTE SCOLAIRE
Compte-rendu du CTSD du 6 février 2019
Ce matin a eu lieu le CTSD pour la carte scolaire.
Voir la déclaration liminaire du SNALC
L’Inspecteur d’Académie a d’emblée annoncé qu’il ne s’engagerait pas à ne pas faire de fermetures à la rentrée 2019 même s’il est d’accord pour les éviter.
Il tient aussi à ce que la différence soit faite entre fermeture et ajustement de groupes qui peut se jouer à 1 ou 2 élèves pour les classes dédoublées, pour une recherche d’équité sur le département.
L’idée est cependant de garder suffisamment de postes pour éviter au maximum les fermetures sèches de rentrée, fermetures pour lesquelles le SNALC est fortement opposé !
Aussi à la suite des divers échanges les propositions pour la rentrée prochaine ont été modifiées comme suit :
Ouvertures supplémentaires
Gare 2- Saint Laurent du Var- élém
Calderoni- Villefranche/mer
Knecht- Drap- élém
Boutonnier- Roquefort les pins- Mater
La Digue- Nice Maternelle
Mouraille- Gattières- élém
Saint George- Villeneuve Loubet- Mater
Fermetures supplémentaires
Djibouti- St Laurent du Var- Mater
Fermeture transformée en blocage sur l’école de L’Olivier- Le Broc
Levée de blocage : Cabris
Saint Etienne de Tinée maternelle- l’IA renonce à la fermeture
Défléchages anglais annulés pour :
La Bastide- Gattières
La tour d’Opio- Opio
Arziari- Nice 6
Dracéa- Grasse
Fiori- Carros
A la demande du SNUIPP il n’y aura pas de création de poste BD ASH au profit d’un poste de ERH.
Deux demandes que le SNALC soutenait refusées :
Mesure qualitative sur l’école Auber élémentaire à savoir renoncer à la fermeture : refusée du fait de la section internationale présente dans l’école visant à améliorer la situation de celle-ci. Toutefois l’IA précise que les mesures qualitatives seront revues à la rentrée en fonction de la réserve.
La transformation de la fermeture en blocage à l’école Malraux de Cap d’ail : refusée, la décision sera revue en juin en fonction de l’évolution des effectifs pour la rentrée 2019.
Le SNALC a voté abstention.
Voir la liste complète des mesures

PARLONS D’ARGENT
Un syndicat est là pour défendre les conditions matérielles et morales des agents. La question des conditions morales fait l’objet de beaucoup de débats, très vifs, et est très régulière-ment mise en avant. Quant aux conditions matérielles, elle est souvent réduites aux questions d’heures et de postes.

Non pas qu’il n’y ait pas de revendications sur la rémunération : il y en a, et, parfois (rarement ?), elles sont suivies d’effets. D’effets hélas très insuffisants, comme par exemple la création de l’ISAE pour les professeurs des écoles en 2013, qui est la première marche d’un escalier qui en compte plusieurs dizaines. Mais pour le reste, on est dans les grands classiques : « le point d’indice », et… le point d’indice.

C’est que parler d’argent spécifiquement pour les personnels de l’Éducation nationale est à la limite de l’indignité. Quoi ? Ces gens toujours en vacances et qui bénéficient de la sécurité de l’emploi viendraient en plus demander une augmentation ? Ce n’est pas sérieux, enfin… Et pourtant si, c’est sérieux. Très sérieux.

Chez les professeurs, on s’arrange aussi pour opposer premier et second degré, en laissant de côté le fait que les deux sont mal payés et que les deux nécessitent une hausse des primes. Diviser pour mieux régner…

Il faut bien comprendre cela : l’État rechigne à augmenter la rémunération de nos corps, car nous sommes nombreux. Mais est-ce notre faute à nous, si l’École est une institution fondamentale de la République, qui nécessite des effectifs importants ?

Pour le SNALC, cette situation n’est plus tenable. Nous vous proposerons sur notre site une série d’articles sur sur nos rémunérations, chiffres à l’appui. Nous vous consulterons pour déterminer les modalités d’actions les plus efficaces. Nous mettrons tout sur la table : la dégradation du pouvoir d’achat, les heures sup, le montant ridicule des primes, les grilles, la pauvreté des contractuels enseignants et non-enseignants. Parce qu’il faut savoir se fixer des priorités pour avoir une chance de faire avancer l’ensemble de nos revendications, nous le disons clairement : désormais, notre première priorité, c’est l’argent. Nous n’en avons pas.

GUIDE PRÉVENTION DANS SITUATIONS DIFFICILES
Certains comportements d’élèves à besoins éducatifs particuliers ou perturbateurs peuvent générer des situations de tension au travail et aboutir à des difficultés professionnelles pour les personnels qui y sont confrontés.
Les représentants du personnel du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail ministériel de l’éducation nationale ont souhaité la création d’un groupe de travail dédié aux conditions de travail des personnels assurant la prise en charge des enfants présentant des besoins éducatifs particuliers ou des comportements perturbateurs. Les personnels ne doivent pas se sentir culpabilisés et ne doivent pas avoir le sentiment qu’ils sont seuls à gérer la situation. C’est la raison pour laquelle il convient de sortir du « déni ».
Téléchager le guide

MAIRIE DE NICE
Le vendredi 1er Mars, le SNALC sera reçu par le représentant à l’éducation de la mairie.
A cette occasion nous proposons aux directrices et directeurs de nous faire parvenir leurs remarques concernant : les relations avec le personnel municipal, la logistique (mobilier, équipement numérique…), les travaux (modalités de demande, délais, optimisation du protocole), la sécurité (matériel PPMS, travaux de sécurisation), le lien avec les centres d’animation et de loisirs et tout autre remarque qui vous semblerait pertinente.
contact@snalc06-ecoles.info

TEMPS PARTIEL, DERNIER RAPPEL
La circulaire de l’IA est parue. Les demandes doivent être envoyées via l’IEN en utilisant les documents officiels avant le 8 février, avec copie au SNALC pour suivi (contact@snalc06-ecole). Pour tout renseignement, n’hésitez pas à nous écrire ou à nous téléphoner (07 83 55 15 00).
Type de demandes :
– 50% et 75% hebdomadaires
– les mi-temps annualisés
– les 80% annualisés uniquement pour les demandes de droit
Documents en téléchargement :
circulaire temps partiel
formulaire de première demande ou de renouvellement
formulaire de reprise

Évaluations CP/CE1 : le ministère persiste
Force est de constater que le ministère n’a pas écouté le terrain. Le SNALC qui est favorable à des évaluation scientifiques sérieuses, plutôt qu’à l’idéologie de quelques didacticiens de l’ombre, soutient le principe dévaluations scientifiques. Encore faut-il qu’elles soient irréprochables dans leur conception pour fournir à l’enseignant un véritable outil pour la classe et non un pensum. En somme, il aurait fallu faire véritablement confiance aux enseignants et tenir compte de leur expérience et du travail effectué quotidiennement en classe, nous en sommes loin.
Voir ici.

AESH : Assez de bonnes paroles, des actes
Le SNALC a pris connaissance des annonces récentes de Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Éducation nationale, visant, selon lui, à améliorer la situation des accompagnants d’élèves en situation d’handicap (AESH).
Pour le SNALC, ce genre d’annonce, ça ne mange pas de pain ! Il serait plus que temps d’en finir avec ces discours remplis de bons sentiments et de vagues promesses qui n’engagent à rien, et de se mettre autour d’une table afin de négocier une réelle revalorisation du métier d’AESH.
Voir ici.

VISITES D’ÉCOLE
Face aux problèmes ne restez pas seuls !
Nous vous proposons de venir vous rendre visite dans votre école, à votre convenance : temps de récréation, pause méridienne, le soir… Ces visites peuvent entrer dans le cadre des R.I.S. (réunion d’information syndicale) et le temps décompté du service anualisé des 108 heures (animations pédagogiques, concertations…)
Pour plus de précisions et prendre éventuellement rendez-vous nous contacter :
https://www.snalc06-ecoles.info/contact/
ou bien :
contact@snalc06-ecoles.info

REJOIGNEZ LE SNALC !
Syndicat apolitique, indépendant et proche de ses adhérents
Pour les professeurs des écoles au prix unique de 90 euros, quelle que soit la fonction et l’échelon.
Crédit d’impôts (reçu fiscal). Vous déduisez 66% du montant de votre cotisation de vos impôts ou êtes crédité de ces 66% si vous n’êtes pas imposable.
Coût réel après impôts : 30,60€ – 35€ (assurance professionnelle prise en charge par l’adhésion) = l’adhésion au SNALC ne vous coûte RIEN !
https://www.snalc06-ecoles.info/je-rejoins-le-syndicat/

À votre service 7 jours sur 7 !
contact@snalc06-ecoles.info
07 83 55 15 00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *