SNALC06 1er degré : la lettre d’info du 08/03/2019

RENCONTRE AVEC LA VILLE DE NICE
Le SNALC était reçu par l’adjoint le 1er mars 2019
Les collègues de Nice nous ont fait remonter de nombreuses questions et suggestions que nous avons portées auprès de l’adjoint au service éducation, monsieur GIAUME. De nombreux thèmes ont été abordé : transport, personnel, cantine, travaux, matériel, tarifs préférentiels pour les enseignants…
Tous les points n’ont pu être abordé, faute de temps. Toutefois, une prochaine rencontre est prévue.
Compte-rendu complet ici

Loi pour « une école de la confiance » : une façon de déguiser la politique menée ?
Après son adoption le 19 février par l’Assemblée nationale (353 voix « pour », 171 « contre »), le projet de loi pour « une école de la confiance » du ministre de l’Éducation, Jean-Michel BLANQUER devrait être examiné au Sénat en avril en commission et mi-mai en séance publique.

La scolarité dès 3 ans, les drapeaux français et européen dans les classes, « parent1/parent2 : la loi de Michel BLANQUER n’est pas que ça.

C’est bien beau de communiquer sur « les savoirs fondamentaux», mais moins quand le résultat est la fusion du primaire et du collège. Les savoirs fondamentaux sont juste là pour renforcer l’image républicaine du ministre. Mais l’objet réel, c’est l’école du socle, c’est la vieille lune du corps unique. C’est le cycle CM1-CM2-6e poussé à son extrême. C’est la même politique avec un masque d’Arlequin.

La création des écoles du socle (pudiquement appelées autrement), et tout ce qui va avec, va permettre les échanges de service primaire/collège, la mise sous tutelle pédagogique des enseignants de collège par un super directeur d’école, et la mise sous tutelle des directeurs d’école par une équipe de direction qui vient plus de l’IEN, sans parler de l’équipe administrative du collège, qui va devoir s’occuper également de toute la partie premier degré ! Avec probablement la disparition des directeurs… simples référents ?

– Création d’établissements publics des savoirs fondamentaux sans accord des communautés éducatives,
– réforme de la formation des enseignants,
– fin de l’évaluation indépendante des politiques éducatives,
– cadeaux financiers pour l’école privée,
– restriction de la liberté d’expression des enseignants.

Il faut arrêter de mentir aux gens. Parce que ça les épuise et que ça les décourage. Parce qu’ils ne croient plus en rien après. Et parce qu’on n’a jamais obtenu la confiance de qui que ce soit en montrant qu’on le prenait pour une buse.

Le SNALC et ses adhérents prêts à l’action.
Le SNALC aime assez peu les grèves d’un jour qui permettent à notre ministère de réaliser des économies. Pour le second degré, après avoir consulté ses adhérents, le SNALC, qui constate l’inefficacité des journées de grève « classiques », appelle une nouvelle fois à la grève au moment des examens et met en débat auprès de l’ensemble des organisations syndicales représentatives la question de ses modalités.
Plus compliqué pour le premier degré, les actions restent à définir. Continuez de nous envoyer vos avis : contact@snalc06-ecoles.info

NOS MOYENS ONT-ILS DIMINUÉS ?
Vous êtes déjà nombreux a avoir répondu à notre enquête.
Vous n’avez pas encore répondu ? Merci de prendre deux minutes pour remplir notre questionnaire.
C’est ici

VISITES D’ÉCOLE
Face aux problèmes ne restez pas isolés !
Nous vous proposons de venir vous rendre visite dans votre école, à votre convenance : temps de récréation, pause méridienne, le soir… Ces visites peuvent entrer dans le cadre des R.I.S. (réunion d’information syndicale) et le temps décompté du service annualisé des 108 heures (animations pédagogiques, concertations…)
Pour plus de précisions et prendre éventuellement rendez-vous nous contacter :
https://www.snalc06-ecoles.info/contact/
ou bien :
contact@snalc06-ecoles.info
ou bien encore :
07 83 55 15 00

REJOIGNEZ LE SNALC !
Plus nombreux = plus forts = mieux entendus
Pour les professeurs des écoles au prix unique de 90 euros, quelle que soit la fonction et l’échelon.
Crédit d’impôts (reçu fiscal). Vous déduisez 66% du montant de votre cotisation de vos impôts ou êtes crédité de ces 66% si vous n’êtes pas imposable.
Coût réel après impôts : 30,60€ – 35€ (assurance professionnelle prise en charge par l’adhésion) = l’adhésion au SNALC ne vous coûte RIEN !
https://www.snalc06-ecoles.info/je-rejoins-le-syndicat/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *