Pandémie : le SNALC exige qu’on respecte la sécurité des personnels

Le SNALC a écouté les annonces du Président de la république ce jeudi et a participé ce vendredi au point d’étape, en présence du ministre de l’Éducation nationale.

Le SNALC invite tous les collègues ayant des questions à se rendre sur sa page d’information, qui contient tous les liens nécessaires. Il invite à contacter nos sections académiques en cas de question précise, même si nous n’aurons pas toutes les réponses : personne ne les a toutes. Le SNALC a demandé une communication précise de la part du ministère pour chaque catégorie de personnels.

Le SNALC rappelle que nous sommes dans une situation de pandémie, avec injonction à limiter au maximum les déplacements pour freiner la diffusion du virus. Il rappelle que la norme est le télétravail, ce qui a été redit par le ministère.

Le SNALC s’appuie donc sur les éléments fournis par le ministère ce jour pour inviter les personnels non nécessaires à la continuité administrative à ne pas se déplacer lundi prochain, notamment les enseignants, les AED et les AESH. La continuité pédagogique doit s’organiser, et le SNALC y aidera autant que possible. Mais elle doit s’organiser à distance, à l’aide d’e-mails, éventuellement de coups de fil, pourquoi pas d’audio ou de visioconférences si cela est possible. Le SNALC enjoint les personnels à refuser toute réunion pédagogique qui leur serait « imposée » dans leur école ou établissement. C’est DANGEREUX et IRRESPONSABLE.

En revanche, les collègues souhaitant individuellement récupérer des affaires où échanger avec le directeur ou le chef d’établissement peuvent bien entendu le faire, en respectant évidemment les gestes barrières. De même, l’accueil des enfants des personnels soignants dans leur école ou collège ordinaire doit être organisé afin de permettre à notre système de santé de fonctionner le mieux possible.

Information suite à la réunion du 13 mars au ministère de l’Education nationale

2 réflexions sur « Pandémie : le SNALC exige qu’on respecte la sécurité des personnels »

  1. Les chefs d’établissement sont zélés et deux des trois établissements où j’interviens puisque je suis TZR, nous exhortent à nous rendre dans notre établissement dès lundi matin ou lundi après-midi dans l’autre établissement pour nous réunir et la chef va même jusqu’à nous proposer d’amener nos enfants!!. En ce qui me concerne je n’en ai pas. Quel est le texte légal que je peux mettre sous les yeux de ce chef d’établissement qui à mon sens, c’est excès de zèle… C’est un est très épuisant, le personnel est usé. Mais personne n’ose lui répondre. Pouvez-vous me faire parvenir un document ou un texte qui pourrait nous protéger en cas de refus de se rendre aux dites réunions.
    Pour info je suis adhérent snalc depuis plus de 14 ans

  2. On attend le texte officiel du ministère, pour le moment, il n’y en a pas. Donc on ne peut se référer qu’aux paroles du président …
    Réponse de la secrétaire générale lors de la réunion au ministère à la question « que faire lundi » ?:
    Il faut privilégier au maximum le télétravail quand il est possible. On ne va pas demander aux AESH, AED, enseignants de venir lundi.
    On considère que ne viennent lundi que les personnels nécessaires à la continuité administrative de l’établissement (équipe de direction réduite, adjoint gestionnaire). Équipe de direction et de vie scolaire pour partie présentes, pour partie joignables (afin de renseigner les familles).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *