Evaluations de rentrée : visioconférence du 26 juin 2020 avec le Ministère

Les syndicats, tout comme la profession, une fois n’est pas coutume, n’ont pas été consultés mais simplement informés de la teneur des évaluations de rentrée prochaine. Notre Ministre projette d’entamer « un plan volontariste » pour la rentrée scolaire de septembre afin d’endiguer ce qu’il appelle la « catastrophe éducative mondiale » : la résultante du confinement sur le niveau scolaire des élèves. En ligne de mire : le décrochage scolaire. L’antidote ? La différenciation et comme pivot, l’aide personnalisée. Comme adjuvant, des évaluations. Ces dernières seront obligatoires concernant le CP et le CE1, s’appuyant sur ce qui a déjà été fait ces dernières années.

L’heure du bilan
En préambule, nous avons réaffirmé concernant ces évaluations de rentrée que si nous pouvons comprendre l’intérêt d’un outil statistique, il doit tenir compte du contexte particulier que nous traversons. Il ne doit par conséquent pas télescoper les objectifs de rentrée qui seront ceux des enseignants pour leurs élèves avec un retard qui s’est accumulé et qu’il va falloir bien entendu combler plus qu’observer.

Les évaluations nationales ne sont pas pour le SNALC le meilleur dispositif. « Ces tests seront systématiques et obligatoires pour le CP, CE1…». Concernant les autres niveaux de classe, le choix sera laissé aux enseignants mais des outils d’évaluation devraient leur être proposés. Les enseignants seraient amenés, selon la DGESCO à « élargir leur boîte à outils avec des ressources qui s’ajouteront à celles déjà disponibles sur Eduscol, étayant leur portefeuille de ressources pour une utilisation plus large ».

Le Ministère a bien précisé que « les évaluations n’ont pas vocation à être une violence faite à l’élève. Bien au contraire, il s’agit là de faire le point avec lui, de l’accompagner dans ses progrès. L’expertise de l’enseignant est utile pour faire le point sur les progrès de chacun… L’outil au sein de la classe est un outil pédagogique ; il n’aurait pas d’intérêt en soi s’il s’agissait simplement d’évaluations : c’est le chemin à faire parcourir aux élèves suite à celles-ci qui est important. » Ce sera donc aux enseignants d’évaluer, avec des outils qu’ils n’ont pas bâtis et de trouver les solutions idoines pour chaque élève. La surcharge de travail n’est pas loin. Mais sera-t-il au moins possible de donner du sens à tout cela ?
Lire la suite

La médaille de l’ignominie

Au sortir de cette période de crise épidémique, vous pensiez peut-être que notre Ministère aurait enfin un peu de reconnaissance pour tout le travail accompli pendant la période de confinement puis de déconfinement. En effet, il convient de rendre à César ce qui est à César et de reconnaitre aux enseignants d’avoir permis au système de continuer de fonctionner et de ne pas sombrer dans le chaos… Nous avons en effet mis en place, sans aucune directive digne de ce nom et par nous-mêmes, avec nos propres et modestes moyens, la continuité pédagogique de nos élèves dans des conditions chaotiques. Certains sont allés, en prenant les risques que l’on sait, prêter main forte aux personnels prioritaires et en premier lieu aux personnels soignants, en accueillant leurs enfants. Les directeurs, dans l’urgence, ont dû raccourcir leurs nuits et « se faire des nœuds au cerveau », pour mettre en place et rendre faisables au sein de leur école des protocoles sanitaires de déconfinement abracadabrantesques.
Lire la suite

Proposition de loi direction d’école

Un texte revu, corrigé et repensé et les déclarations du Ministre

Après sa réécriture suite à la commission des affaires culturelles et de l’éducation le 17 juin 2020, la proposition de loi créant la fonction de direction d’école a été présentée à l’Assemblée nationale en première lecture le mercredi 24 juin. Ce texte ne ressemble plus vraiment à ce qu’il était, pour autant lacunes et possibles déclinaisons n’ont pas disparu. En séance, notre ministre est venu renforcer les inquiétudes de la profession par chacune de ses allocutions et positions, signifiant très clairement que l’essentiel serait défini par décrets.
Lire la suite

Syndicat enseignant