Grille des salaires au 1er janvier 2015

La grille des salaires actualisée au premier janvier 2015 se traduit pour les professeurs des écoles par une baisse du pouvoir d’achat. Pour la 4ème année consécutive le gouvernement à décider de geler le point d’indice dans la fonction publique. D’autre part, il a décidé d’augmenter le prélèvement pour la pension civile, passant de 9,14% à 9,54%.

Qu’est-ce qui est retiré au traitement brut ?

  • La retraite 9,54 % du traitement brut
  • La retraite additionnelle 5% de l’indemnité de résidence et supplément familial
  • La contribution à la réduction de la dette sociale (CRDS) 0,5% (sur 98,25% de tous les revenus)
  • La contribution sociale généralisée (CSG) 7,5% (sur 98,25% de tous les revenus)
  • La contribution solidarité 1% de (traitement brut + indemnité de résidence)
  • La cotisation MGEN pour les adhérents à cette Mutuelle

Qu’est-ce qui est rajouté au traitement brut ?

Le supplément familial de traitement (SFT) en fonction du nombre d’enfants à charge, comprenant un élément fixe et un élément proportionnel  :

  • 1 enfant : 2,29 € (soit 1,98 % net)
  • 2 enfants : 10,67 € + 3 % du traitement indiciaire brut
  • 3 enfants : 15,24 € + 8 % du traitement indiciaire brut
  • au delà de 3 pour chaque enfant ajouter 4,57 € + 6 % du traitement indiciaire brut
IndiceBrut mensuelNet mensuel  
Zone 1Zone 2Zone 3
2881 333,521 137,701 113,571 101,51
2911 347,411 149,171 125,051 112,98
3181 472,431 241,011 215,641 202,95
3411 578,921 330,771 303,541 289,93
3491 615,971 361,981 334,121 320,20
3571 653,011 393,211 364,711 350,46
3661 694,681 428,321 399,111 384,49
3731 727,091 455,641 425,871 410,97
3761 740,981 467,341 437,331 422,33
3831 773,401 494,661 464,101 448,80
3901 805,811 521,991 490,861 475,28
3951 828,961 541,481 509,961 494,20
3991 847,481 557,111 525,271 509,33
4101 898,411 600,041 567,311 550,94
4161 926,201 623,451 590,251 573,65
4201 944,721 639,061 605,541 588,77
4322 000,281 685,871 651,401 634,17
4342 009,541 693,681 659,051 641,72
4392 032,691 713,221 678,161 660,64
4412 041,951 720,991 685,791 668,20
4452 060,471 736,611 701,091 683,34
4532 097,521 767,831 731,681 713,60
4582 120,671 787,351 750,781 732,51
4672 162,341 822,481 785,201 766,56
4692 171,601 830,271 792,831 774,12
4812 227,171 877,101 838,711 819,52
4822 231,801 881,011 842,531 823,31
4952 291,991 931,741 892,221 872,48
5102 361,441 990,271 949,571 929,20
5112 366,071 994,181 953,401 932,99
5152 384,602 009,781 968,671 948,13
5312 458,682 072,232 029,862 008,66
5392 495,722 103,452 060,422 038,91
5402 500,352 107,342 064,252 042,70
5602 592,962 185,402 140,702 118,36
5672 625,372 212,722 167,462 144,83
6012 782,802 345,402 297,432 273,45
6122 833,732 388,322 339,482 315,05
6422 972,642 505,412 454,162 428,53
6583 046,732 567,852 515,312 489,06
6643 074,512 591,262 538,262 511,76
6953 218,052 712,242 656,762 629,02
7413 431,042 891,742 832,592 803,02

Indemnités rep et rep+

Qui perçoit et sous quelles conditions les nouvelles indemnités REP et REP+ ?

Les nouvelles indemnités de sujétions pour les personnels exerçant dans des écoles ou établissements REP ou REP+ sont fixées ainsi :

1734 € bruts par an en REP (soit 144,50€ brut par mois) ;

2312 € bruts par an en REP+ (soit 192,66€ brut par mois).

CONDITIONS D’ATTRIBUTION

Le versement est subordonné à l’exercice effectif des fonctions dans une école ou un établissement y ouvrant droit.

Les enseignants stagiaires ainsi que les enseignants contractuels remplissant les conditions perçoivent ces indemnités.

Les SEGPA rattachées à un établissement REP ou REP+ ouvrent droit aux indemnités correspondantes.

Les AED et les AESH ne perçoivent pas ces indemnités.

Enseignants percevant les indemnités au prorata de l’exercice de leur fonction dans les établissements REP/REP+.

  • les membres des RASED ;
  • les titulaires remplaçants ;
  • les enseignants affectés sur postes fractionnés ;
  • les enseignants à temps partiels.

Perçoivent les indemnités à taux plein sous réserve d’exercer dans une école ou un établissement y ouvrant droit :

  • les coordonnateurs de réseaux d’éducation prioritaire ;
  • les maîtres formateurs ;
  • les enseignants partiellement déchargés de service
  • d’enseignement en charge des actions de formation des
  • enseignants en éducation prioritaire ;
  • les enseignants bénéficiant d’une réduction de 18 demi-journées
  • par année scolaire ;
  • les enseignants exerçant dans le cadre de mission de lutte contre
  • le décrochage scolaire ;
  • les enseignants faisant l’objet d’une adaptation de leur poste de travail.

LES  SITUATIONS DE CUMUL
REP ou REP+ et zone sensible

Les enseignants exerçant dans une école classée à la fois zone sensible et REP conservent la NBI de 30 points (1667€) plus favorable compte tenu des droits à pension qu’elle confère. Les enseignants exerçant dans une école classée à la fois sensible et REP+ bénéficient de l’indemnité REP+

Cas de service partagé

  • Entre une école REP ou REP+ et une école classée sensible : L’enseignant bénéficie des deux régimes indemnitaires associés dans les conditions suivantes : indemnités REP ou REP+ au prorata de la durée d’exercice dans l’école REP ou REP+, et NBI versée à taux plein s’il effectue au moins 50% de ses obligations de service dans une école classée sensible, en deçà des 50%, il ne perçoit pas du tout la NBI ;
  • Entre une école REP ou REP+ et une école ou un établissement relevant de la politique de la ville : les avantages perçus au titre de chaque établissement sont cumulables ;
  • Entre une école ou un établissement REP+ et une école ou un établissement REP : l’enseignant bénéficie des indemnités de sujétion REP+ et REP au prorata de la durée d’exercice des fonctions dans les écoles ou établissements y ouvrant droit ;
  • Entre une école REP ou REP+ et une école ne relevant pas de l’EP : il bénéficie des indemnités au prorata de la durée d’exercice des fonctions dans l’école y ouvrant droit.

Les bénéficiaires de la clause de sauvegarde transitoire ISS ZEP ou ISS ECLAIR en service partagé entre une école REP ou REP+ et une école ouvrant droit à la dite clause perçoivent les indemnités REP ou REP+ ainsi que l’ISS ZEP ou ECLAIR au prorata de la durée d’exercice effectué dans chacune des écoles.

Ces indemnités seront versées ou régularisées à partir du mois d’octobre.

CLAUSE DE SAUVEGARDE EN CAS DE SORTIE DE L’ÉDUCATION PRIORITAIRE

Les enseignants affectés dans des écoles ou établissements sortant d’éducation prioritaire en septembre 2015, conservent le bénéfice de l’indemnité correspondante à compter de la date de sortie à condition de rester affectés dans la même école ou établissement :

  • du 1er septembre 2015 au 31 août 2018 : maintien de l’intégralité des indemnités perçues ;
  • du 1er septembre 2018 au 31 août 2019 : perception des deux tiers des indemnités ;
  • du 1er septembre 2019 au 31 août 2020 : perception d’un tiers des indemnités.

Syndicat enseignant