L’ISAE à 1 200 euros, à égalité de l’ISOE du second degré, c’est maintenant

Depuis longtemps les professeurs d’école se plaignaient de ne pas percevoir l’équivalent de l’ISO (Indemnité de suivi et d’orientation des élèves) perçue dans le second degré (100 € nets par mois. Une part modulable est versée en plus aux enseignants qui occupent la fonction de professeur principal).

Le SNALC Ecoles et son partenaire le SNE ont porté, avec d’autres, cette juste revendication qui répondait à un sentiment d’injustice ressenti par l’ensemble des collègues.

La ministre en créant l’Indemnité de Suivi et d’Accompagnement des Elèves (ISAE) des professeurs des écoles en août 2013 n’a répondu qu’en partie à l’attente des professeurs d’école. Avec une prime annuelle de 400 €, ils perçoivent seulement trois fois moins que leurs collègues du second degré.

Pour le SNALC Ecoles cela est inacceptable. L’ISAE doit être portée au niveau de l’Indemnité de Suivi et d’Orientation de Elèves (ISOE) perçue par les enseignants du second degré, à savoir 1200 € par an.

N’oublions pas que le pouvoir d’achat ne cesse de baisser depuis 25 ans et que pour la cinquième année consécutive le point d’indice est gelé.

Les salaires des enseignants du premier degré en France restent très inférieurs à la moyenne européenne : environ 17% de moins selon les données de l’OCDE.

Il est temps de revaloriser les salaires des professeurs d’école, l’ISAE à la hauteur de l’ISOE (passer de 400 euros à 1200 euros) bien sûr mais aussi :

– Alignement du premier degré sur le second degré (égalité de recrutement, égalité salariale)
– Taux pour le passage à la hors classe : de 4.5% à 13% (ce qui signifie un passage entre le 8ème et le 9ème échelon et non attendre le 11ème ou ne jamais l’atteindre.)
– Retraite à la date anniversaire et non à la fin de l’année scolaire.
– Paiement des heures supplémentaires, (nous dépassons largement nos 108h.)

Lors de sa conférence de presse de rentrée, la ministre de l’Éducation nationale a indiqué que l’indemnité des enseignants du primaire (ISAE) pourrait être augmentée « dans le courant du quinquennat » indiquant que que « le quinquennat suivant devrait être consacré à la revalorisation des enseignants du primaire ».

Pour le SNALC Ecoles c’est maintenant !

Nous vous invitons à signer la pétition sur le site national du SNE, petition qui a reçu quelques milliers de signatures. Nous ne manquerons pas de la faire remonter à notre ministre.

jesigne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.