Archives de catégorie : Carrière

Quels professeurs des écoles pour le XXIème siècle ?

Il sera bientôt fréquent de rencontrer dans toutes les écoles plusieurs catégories d’enseignants : les professeurs titulaires, stagiaires, contractuels ou «alternants».

Les stagiaires peuvent avoir plusieurs dénominations selon les académies : PES (professeurs des écoles stagiaires), EFS (enseignants fonctionnaires stagiaires), PFSE (professeurs fonctionnaires stagiaires étudiants), etc. Quelle que soit leur dénomination, les stagiaires, après avoir réussi le CRPE, se retrouvent en responsabilité d’une classe à mi-temps.

Depuis plusieurs années, l’Éducation nationale fait appel à des contractuels pour combler le manque de remplaçants. Avec l’épidémie de covid-19, de nombreux contractuels ont dû être recrutés en urgence pour remplacer les PE vulnérables, et pallier une fois de plus le manque de titulaires remplaçants. Ces contractuels, sans aucune formation pédagogique, ont été nommés sur un poste, peu importe le niveau de classe.

Avec la réforme de la formation initiale, l’école primaire verra l’arrivée généralisée des « alternants» : des étudiants de M1 ou M2 qui enseigneront, sans période d’essai, après avoir signé un contrat pour une durée de douze mois consécutifs.

Lire la suite

Intrusif, invasif, abusif ?

Le SNALC alerte régulièrement les professeurs des écoles sur les dérives possibles mais jamais souhaitables qui ne manqueront pas de trouver des conclusions fâcheuses si ce n’est pire, à trop communiquer leurs données personnelles à différents « acteurs de l’école ». En 2021, suite aux alternances de confinements, déconfinements, couvre-feux et protocoles sanitaires, les usagers de l’école comme nos supérieurs hiérarchiques ont fait de l’urgence une règle générale qui se justifie rarement dans les faits.

Cloisonner pour ne pas subir

Le SNALC reste persuadé que beaucoup de PE, croyant bien faire, donnent le bâton pour se faire battre en laissant à disposition numéro de téléphone, adresse mail ou autre pseudo Facebook personnels aux usagers de l’école. C’est une erreur capitale qui ne devrait même pas leur venir à l’esprit. Vos « alliés de la coéducation » ne manqueront pas de déborder ou pire, de se retourner contre vous dès que la tournure des événements ne leur conviendra plus, tournure qui sentira alors le roussi vous concernant. Le SNALC vous recommande la plus grande prudence quant à la diffusion de vos coordonnées personnelles, que ce soit à l’IEN, au conseiller pédagogique, aux parents d’élèves (représentants ou non) ou à la mairie.

Lire la suite

D’enseignant spécialisé à personnel ressource : vers la fin de l’ASH ?

Depuis la réforme du CAPPEI en 2017, une logique de transformation des enseignants spécialisés en personnels ressources se met en place. Pour rappel, le SNALC s’est opposé à cette évolution et a voté contre le CAPPEI et la logique du tout inclusif. Le ministère suit des recommandations internationales et la pression du ministère de la Santé qui trouve que le spécialisé coûte trop cher et commence à transformer les plateaux techniques en SESSAD mobiles. Un certain nombre d’élèves d’IME et d’ITEP sont renvoyés vers les écoles, les hôpitaux n’ayant plus les moyens de prendre en charge tous les élèves ayant des troubles psychiatriques. En conséquence, on demande aux écoles d’accueillir des élèves avec des difficultés de plus en plus importantes, une scolarité en école coûtant deux à cinq fois moins cher qu’une scolarité en IME, ITEP ou à l’hôpital.

Les inspecteurs cherchent donc à mobiliser des moyens pour gérer la situation. Or, la légitimité des enseignants spécialisés vient de leur pratique en classe, face à des élèves à besoins particuliers. Le SNALC est opposé à les voir devenir personnels ressources. Ce n’est pas ce que nous voulons, ce n’est pas ce dont ont besoin les élèves, et les collègues des classes « ordinaires » vont très vite remettre en cause les enseignants spécialisés si les choses évoluent dans ce sens.

Lire la suite