Archives de catégorie : Carrière

Rendez-vous de carrière : contester son appréciation

Contester avec le SNALC l’appréciation finale établie à l’issue des rendez-vous de carrière

Les appréciations établies à l’issue de la campagne des rendez-vous de carrière 2020-2021 sont transmises à partir du 15 septembre 2021.
Attention : si vous bénéficiez d’un rattrapage en début d’année scolaire, cette transmission pourra se faire jusqu’au 15 octobre 2021

Dans quels cas former un recours ?

Sans hésitation :
  • Tous les items Excellent mais une appréciation finale Très Satisfaisant (TS).
  • Une appréciation finale inférieure à l’item le plus bas, par exemple Satisfaisant (S) pour des items Très Satisfaisant et Excellent (E).
  • Des avis littéraux en contradiction avec les items et l’appréciation finale. Par exemple, avec le terme “excellent” dans les phrases de conclusion des évaluateurs et une appréciation finale Très Satisfaisant .
  • Ou Très Satisfaisant pour une appréciation finale Satisfaisant .
  • Si vous estimez que l’appréciation finale est injuste et que vous avez des arguments à apporter.
Les enjeux ?
  • Pour les avancements d’échelon aux 7e et 9e: gain d’un an. L’élément le plus important est l’appréciation finale émise par le DASEN
  • Pour l’accès au grade hors classe à partir du 9e échelon : l’appréciation finale donne des points, ainsi que l’ancienneté dans l’échelon. Cette appréciation est définitive. C’est globalement 2 ans d’écart entre les appréciations Excellent, Très Satisfaisant et Satisfaisant pour accéder au grade hors classe..
Lire la suite

Prérentrée : un jour ou deux ?

Le SNALC reste vigilant aux déclinaisons que certains IEN apportent à la « seconde journée de prérentrée » pour ne pas voir se multiplier les élucubrations fiévreuses autour de ce dispositif plus ou moins cadré selon les académies.

Plus de latitude, bon sang !

La formulation « deuxième journée de pré-rentrée » est impropre. En effet, il est prévu par l’arrêté du 15 décembre 2020 fixant l’année scolaire : « Pour les enseignants, deux demi-journées (ou un horaire équivalent), prises en dehors des heures de cours, pourront être dégagées, durant l’année scolaire, afin de permettre des temps de réflexion et de formation sur des sujets proposés par les autorités académiques ». Il s’agit donc d’une possibilité laissée aux rectorats. Si le rectorat les utilise, il s’agit donc de deux demi-journées pour des temps de formation choisis par la hiérarchie. Mais ces deux demi-journées ne se rajoutent pas aux obligations réglementaires de service. Elles sont donc à déduire des 108 heures et plus précisément des 18 heures de formation. Elles n’ont pas vocation à préparer la rentrée mais sont prévues pour de la formation.

Lire la suite