Académie de Nice premier degré (06 et 83) : pandémie coronavirus, information du samedi 21 mars 2020

Le mot du Ministre

Le SNALC Nice a été très attentif aux propos de notre Ministre sur BFM vendredi 20 mars 2020 à 20h. Le « but principal » exprimé par Jean-Michel Blanquer sur BFM ce soir était « la hausse du niveau général des élèves ». Cette crise, selon lui, pourrait contribuer à faire baisser ce niveau. Pour autant, cela ne devrait pas l’amener à changer le calendrier des vacances, notamment les vacances d’été, mais à proposer des modules de soutien gratuits pour ceux qui auraient été victimes de cette situation. Cela n’amputerait donc pas, selon lui, les vacances d’été. Le SNALC Nice apprécie particulièrement que la profession ne fasse pas les frais de facteurs qui lui sont tant extérieurs que viraux et comprend dans les propos du Ministre que ces stages seront rémunérés pour les enseignants volontaires. Le SNALC Nice est également satisfait du souci du Ministre d’assurer la réussite de tous devant une situation qui entraînera sans doute des lacunes sur lesquelles un système éducatif responsable ne peut décemment pas fermer les yeux.

Par ailleurs, notre Ministre a fait un point sur ce qu’il a nommé le « volontarisme » des enseignants fournissant des efforts et faisant preuve d’un engagement louable qui pour autant oblige les parents à adopter un rythme difficilement tenable au quotidien. N’oublions pas que le quotidien des parents est altéré par le télétravail et d’autres contraintes ne leur permettant pas de suivre le rythme d’une scolarité normale. Là encore, il faut selon lui savoir raison garder et revoir certaines exigences à la baisse.

À la question du matériel visant à stopper l’épidémie, le Ministre a répondu qu’il veillerait à ce que les conditions soient les meilleures. Il a précisé qu’il s’agissait de rassurer les professeurs dans leur engagement. Il a dit que l’absence de savon entraînerait la fermeture des établissements concernés. Les conditions sanitaires ne se résument pas à cela pour les 20 000 enseignants volontaires pour assurer le service minimum d’accueil des enfants de soignants selon le SNALC Nice. Pour le Ministre, le masque n’est « pas forcément nécessaire ». Sur ce point, le SNALC Nice s’étonne. En cette période plus propice au principe de réalité et aux chiffres relatifs aux nombres de contaminés, le SNALC Nice préconise la plus grande des prudences, l’épidémie se répandant sur l’ensemble du territoire.

Le SNALC Nice apportera les informations aux professeurs en temps réel pour les accompagner dans un quotidien qui amène chacun à se soucier de son prochain et à adopter le comportement responsable que le contexte présent exige.

Ange Martinez
Élu CAPD SNALC Académie de Nice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *