Déclaration liminaire du SNALC au CTA (Nice) du 7 novembre 2019

Monsieur le Recteur, je voudrais tout d’abord, au nom du SNALC, souhaiter la bienvenue à Monsieur le Secrétaire Général pour son premier CTA.

Lors de la présentation du budget de l’enseignement scolaire le 23 octobre 2019, M. BLANQUER a affirmé que le taux d’encadrement dans le 1er degré serait meilleur à la rentrée 2020 et que celui du 2nd degré resterait stable, tout en conservant le même nombre d’emplois. Au SNALC nous nous sommes dit que c’était mal parti mais nous avons écouté attentivement.
Lire la suite

Numéro 1434 : 8 novembre 2019, lecture en ligne


Ou voir la version PDF

SOMMAIRE:

DOSSIER DU MOIS
4 – La voie professionnelle
4 – La réforme Blanquer en LP : vraie réforme ou opération marketing ?
4 – Comité de suivi de la voie professionnelle
5 – L’inapplicable co-intervention
5 -Seconde : « métiers de la relation clients » ?
6 – Réforme de la voie professionnelle et métiers d’arts
6 – Conseil supérieur des programmes : l’illusoire consultation
7 – Fusion des GRETA et des CFA : bilan et perspectives
7 – Développer l’apprentissage : est-ce vraiment l’enjeu ?
8 – Remontées de terrain : quelle catastrophe !
8 – Dérives de l’orientation supposée choisie

LES PERSONNELS
9 – Mutations, promotions, contractuels… le SNALC en audience
9 – Rémunérations : Le SNALC en remet une couche
10 – Réforme des retraites : un impact outrepassant l’effet financier
10 – Sanctions : les CPE avocats ?
11 – La réforme de la Fonction publique ou la République en marche arrière
11 – Retour de la GIPA
11 – Ne l’oubliez pas !

SYSTÈME ÉDUCATIF
12 – La sélection est-elle facteur de réussite scolaire ?
12 – Grand oral : Plutôt rassurant, mais…
13 – EPS et CCF bac : le passage en force de l’IG
13 – EPS et CCF bac : la nouvelle usine à gaz
14 – Enquête LCA septembre 2019 : vos retours
14 – Une pétition contre les nouveaux programmes de français au lycée
15 – Nouvelles épreuves de philosophie au baccalauréat : un projet dangereux
15 – La funeste pédagogie de projets

CONDITIONS DE TRAVAIL
16 – Écoles orphelines : quand l’État ne donne pas plus à ceux qui ont moins
16 – Proviseurs de LGT : scepticisme sur la réforme, inquiétude sur les conditions de travail
17 – Ne rentrez plus dans le jeu
17 – Violence et chiffres : on ne vous dit pas tout

Éducation nationale : des suicides à ne pas minimiser

Le 6 novembre 2019, notre ministre annonçait que 58 suicides avaient été dénombrés au sein des personnels de l’Éducation nationale au cours de l’année scolaire 2018-2019, parmi lesquels 37 hommes et 21 femmes. Depuis la rentrée de septembre, selon le ministère, 11 suicides avaient été enregistrés. Plus loin, il précisait que le taux de suicide était de 5,85 personnes pour 100.000, ce qui est moins important qu’à l’échelle de la population globale (en 2014 : 2014, le taux de suicide moyen en France était de 14,9 personnes pour 100.000 personnes, d’après l’Observatoire national du suicide).

Perplexe et agacé, le SNALC se pose plusieurs questions :

  • Quelle a été la méthode employée pour arriver à ce résultat ?
  • Pourquoi ne se pencher que sur l’année scolaire 2018-2019 ?
  • Pourquoi ne pas annoncer une grande étude nationale sur les suicides, burnout et l’ensemble des risques psycho-sociaux ?
  • Comment se fait-il que le taux de suicide annoncé (5,85 pour 100.000), prétendument inférieur à la moyenne nationale, soit totalement différent des chiffres relevés par l’Inserm en 2002 qui estimait, au contraire, que les enseignants étaient 2,4 fois plus concernés (39 pour 100.000) que la moyenne de la population ?

Lire la suite