SNALC83 1er degré : la lettre d’info du 10/09/2019

Sommaire : CAPD – Protection des personnels – CPF

CAPD de rentrée
Cette CAPD a permis de nommer un part seulement des 108 collègues sans affectation. Les collègues en surnombre sont donc rattachés provisoirement à une circonscription comme remplaçants. Le SNALC a rappelé qu’il devient urgent de prendre en compte sérieusement notre rémunération. Il en va désormais de l’avenir de l’École. En effet, on ne redonnera pas l’envie d’enseigner ou de devenir enseignant dans le premier degré sans revaloriser correctement et dignement les salaires. Et pour preuve, en début de séance, nous avons appris la démission récente d’une collègue !

Points divers :
Nomination des Titulaires de Secteur
Le SNALC a demandé la tenue d’un groupe de travail pour que les nominations se fassent de manière équitable et juste dans toutes les circonscriptions.

PIAL et décharge supplémentaire
Il y a 36 PIAL dans notre département. Chaque PIAL est intégré à une structure et n’a pas la forme d’un réseau. Par conséquent, il n’y aura pas de décharge supplémentaire pour les directeurs responsables de PIAL.

Déduction 5h d’APC pour compensation évaluations nationales
Le SNALC a abordé ce point au Ministère fin août et exigé une information officielle connue de tous. Mais à ce jour, aucune instruction ministérielle n’est arrivée dans notre académie concernant une éventuelle déduction.

Rendez-vous de carrière et absences de longue durée
Lorsqu’un professeur ne peut honorer son rendez-vous de carrière, l’entretien sera reporté à l’année n+1, avant le 20 septembre de l’année de reprise. Dans le cas d’une absence prolongée, le DASEN émettra un avis après examen du dossier de l’agent, après consultation de son IEN.

Protection des personnels
Un guide d’accompagnement en cas d’incivilité et d’agression spécifique au premier degré vient de paraître. Réprimandes et punitions sont officiellement reconnues (à inscrire dans le règlement intérieur de l’école) et la protection fonctionnelle est mise en avant. Contactez le SNALC, actif sur ce dossier depuis longtemps, pour vous accompagner et accélérer les démarches. Un protocole départemental est en train de se mettre en place dans le cadre du CHSCTD.

Compte Personnel de Formation
La circulaire concernant le CPF, droit à la formation capitalisable, est parue. Ce congé permet de se perfectionner pour évoluer ou de se reconvertir. Les actions de formation peuvent être suivies sur le temps de travail et la participation aux frais peut monter jusqu’à 1500 euros. Date limite dépôt des demandes : 30 septembre 2019.

Rappel Adhérents SNALC : vous bénéficiez gratuitement du dispositif Mobi-SNALC.
Notre adhésion n’est que de 90 euros, déductible à 66% des impôts et elle n’augmente pas au fil des années. Elle comprend, entre autres choses, la protection juridique GMF et le Comité d’Entreprise. Rejoignez-nous pour bénéficier de notre suivi au lien suivant : https://www.snalc.fr/adhesion/

Travailler pendant les vacances !

Comme nous le redoutions depuis des années, le ministère vient d’arriver à ses fins : faire travailler les professeurs pendant les vacances, sous prétexte de les former ou de parfaire leur formation !

En application de la toute récente loi, il vient d’instituer jusqu’à cinq jours de formation obligatoire pendant les vacances scolaires. Mais pour faire passer la pilule, il a décrété qu’ils seront rémunérés.

Désormais, nos collègues devront être informés au début de l’année scolaire s’ils devront consacrer une partie de leurs congés de l’année (Toussaint, Noël, février ou printemps) à cette formation qu’elle leur plaise ou non, qu’elle corresponde à leurs besoins ou non.

Noter toutefois que la rémunération ne sera versée qu’en fin d’année la plupart du temps !

Le taux de l’allocation est de 20 euros (brut) de l’heure dans la limite de 60 euros par demi-journée et de 120 euros par journée.

Les plus anciens de nos collègues se souviennent de la création en 1989 par Michel Rocard de la C.S.G. : son montant n’était que de 1,1% sur les revenus. Il est aujourd’hui de 9,2 %. Qui sait si ces 5 jours resteront au nombre de 5 dans les années futures !