SNALC06 1er degré : la lettre d’info du 31/01/2019

CARTE SCOLAIRE
Compte rendu du 30 janvier 2019
Les propositions de mesures de carte scolaire pour la rentrée 2019 sont tombées.
Retrouvez-les ici.
Si ce n’est pas déjà fait, pensez à remplir le formulaire en ligne pour votre suivi syndical :
https://www.snalc06-ecoles.info/carte-scolaire/
Nous ne manquerons pas de vous contacter.
L’académie qui prévoyait une diminution de 80 élèves pour le département enregistre au final une baisse démographique de 180 élèves.
La dotation de postes pour la rentrée 2019 est, pour rappel, de 14 (10 pour le dispositif dédoublements CP et CE1 + 4).
Un groupe de travail s’est réuni hier, mercredi 30 janvier, et il en ressort les propositions suivantes :
– 29 ouvertures (dont 19 pour le réseau d’éducation prioritaire)
– 35 fermetures
– 3 ouvertures à suivre +1 à surveiller
Pour l’ASH :
– 8 fermetures postes G  (non occupés)
– 1 ouverture ULISS
– 1 ouverture BD ASH
– 2 ouvertures ULISS autistes
– 1  ouverture UPE2A
Soit un reste de 22 postes dont 12 que la DSDEN souhaite conserver pour les ajustements qui auront lieu en juin et en septembre.
Reste donc 10 postes pour travailler lors du CTSD du 6 février prochain.
Calendrier :
6 février 2019 : le CTSD examine les propositions d’ouvertures et de fermetures faites par l’Inspecteur d’Académie
8 février 2019 : le CDEN présentera à la communauté éducative les mesures de carte scolaire de l’Inspecteur d’Académie
Lire la suite

Et revoilà l’école du socle !

Le SNALC a pris connaissance de l’adoption par la commission des affaires culturelles d’un amendement visant à créer l’école du socle.

Ingénieusement dissimulée sous le vocable « école des savoirs fondamentaux » pour sembler rassurant et républicain, l’école du socle prévoit la fusion entre école primaire et collège. Les collectivités locales pourraient tranquillement se mettre d’accord pour créer des écoles du socle sur leur territoire, imposant des conseils pédagogiques mixtes, des conseils d’administration mixtes, soumettant les maîtres à l’autorité du chef d’établissement et les professeurs de collège à celle du « directeur-adjoint » qui assurerait, en sus des missions de directeur, « la coordination entre le premier degré et le second degrés ainsi que le suivi pédagogique des élèves ». C’est le problème avec les lois fourre-tout : on y met n’importe quoi.

Ce projet est la dernière étape avant la destruction définitive de nos statuts respectifs : il va mille fois plus loin que le cycle CM1-CM2-6e.

Le SNALC demande donc à la représentation nationale de faire disparaître cet amendement du texte final.

Professeurs d’école : une hors classe inique !

Le SNALC avait prévenu et avait en effet voté contre le PPCR en décembre 2016 estimant que ce ne serait pas une revalorisation pour tous et que les mesures seraient inéquitables pour les collègues notamment en ce qui concerne le passage à la hors classe et à la classe exceptionnelle.

Lors du groupe de travail sur le bilan de l’accès Hors-classe, le SNALC a dénoncé la transition vers le nouveau système et l’injustice qu’elle engendrait.

En effet, les collègues qui échappent au rendez-vous de carrière se voient attribuer un avis de l’IEN donné parfois en absence totale d’objectivité. Cet avis sur la « valeur professionnelle » est essentiel pour l’accès à la hors-classe puisqu’il influence grandement l’IA-DASEN dans son appréciation finale. En raison du caractère arbitraire de l’avis de l’IEN et de l’éventuelle évolution de carrière de l’agent remettant en cause d’une année à l’autre l’estimation de la valeur professionnelle, l’appréciation finale ne peut pas être pérenne.

Lire la suite