Cap 22 : tout faux !

Le SNALC a pris connaissance des conclusions du comité interministériel de la transformation publique (CAP 22), datées du 29 octobre.

Il y constate que de nombreuses dégradations sont à l’ordre du jour, comme cela avait été anticipé.

Le SNALC y apprécie la façon avec laquelle on présente ces dégradations comme des avancées ou comme une modernisation. Ainsi, « la rénovation du dialogue social » annoncée signifie qu’on supprime le dialogue en question, en réduisant à presque rien le paritarisme. De même « l’élargissement du recours au contrat » indique qu’on veut moins de titulaires — qui ont le défaut d’avoir un statut qui les protège.
Lire la suite

Évaluations nationales CP/CE1 : chronique d’une séquence ratée

Le 16 mai dernier, la DGESCO et la DEPP (1) présentaient le principe des évaluations nationales, pour les CP/CE1, mais aussi pour la classe de seconde. Nous en avions fait un compte-rendu ici-même. Les épreuves en elles-mêmes n’étaient pas disponibles puisqu’elles étaient à l’état de tests dans des écoles, et l’on nous avait annoncé qu’environ 200 items avaient été préparés. Cette phase de test devait bien sûr éliminer les items problématiques.

Par ailleurs, contrairement aux évaluations nationales précédentes dont la correction sous format 0/3/5/9 prenait du temps, le ministère nous assurait que les collègues n’auraient qu’à rentrer les résultats bruts dans un serveur. Le travail réalisé en amont par les services du ministère et l’anonymat promis des résultats devaient permettre de fournir des corrections automatisées et d’établir des profils précis des élèves et des classes. Ceci afin de faciliter et d’améliorer le travail des enseignants et de permettre d’élaborer un travail de formation continue au sein des circonscriptions.
Lire la suite

Le mot du président : indépendant !

Printemps dernier, réunion multilatérale à la Direction Générale des Ressources Humaines. Les échanges sont nourris. Soudain, la présidente de la réunion fait, en une phrase, une exceptionnelle synthèse des positionnements des organisations syndicales représentatives. «Alors, la FSU, FO et la CGT, on sait que c’est non ; le SGEN et l’UNSA, on sait que c’est oui… et le SNALC, eh bien on ne sait pas encore.»

Tout est dit. Là où la plupart sont dans la posture, dans le déroulé perpétuel de la même idéologie, le SNALC (tout comme ses partenaires le SNE et le SPLEN-SUP) est indépendant. Non seulement nous travaillons les dossiers, mais qui plus est nous nous prononçons sur chacun d’entre eux avec une seule idée en tête : les personnels.

Rappelons que nous sommes également les seuls à l’Éducation nationale à ne pas vivre en grande partie grâce aux subventions de l’État. Nos seules subventions, c’est vous. Ce sont vos adhésions, vos cotisations. Et cette indépendance financière nous parait inséparable de l’indépendance syndicale. Car c’est à nos adhérents, et à nos adhérents seulement, que nous avons à rendre des comptes. Pas au ministre. Pas à l’administration. Pas aux politiques.
Lire la suite