Archives de catégorie : Snalc

Le mot du président : un SNALC puissant au service de tous

Dans un contexte politique mondial marqué par la montée des populismes, notre République doit aujourd’hui faire face aux attaques des extrémistes de tout poil : entre thuriféraires du complot judéo-maçonnique et attentats islamistes, nos valeurs sont battues en brèche par des discours de haine qui remettent en cause le pacte républicain qui depuis 1879 et la consolidation de la IIIème République a permis peu à peu de faire de notre pays une démocratie exemplaire ouverte sur le monde.

Le Congrès académique de la Réunion qui s’est tenu au Tampon le 3 avril dernier est la démonstration que le SNALC se positionne aux antipodes de ces dérives : devant une foule de plus de 600 personnes représentatives de la mosaïque culturelle qui fait te richesse de ce département d’outre-mer; j’ai pu aux cotés du Président académique Jean-Louis PRADEL et du Vice-Président Albert-Jean MOUGIN, rappeler l’attachement plus que centenaire de notre syndicat aux valeurs républicaines.
Lire la suite

Le SNALC défend l’école maternelle au ministère

Une réunion au ministère a été l’occasion pour le SNALC d’insister sur la reconnaissance indispensable de la spécificité de l’école maternelle qui doit rester une école à part entière et sur le rôle primordial des professeurs en préélémentaire.

Dans la perspective de la réflexion à venir sur le fonctionnement de l’école maternelle, le SNALC a fait état d’un certain nombre d’incohérences.

Le taux d’encadrement
Pourquoi le taux d’encadrement passe-t-il d’un adulte pour quatorze enfants en temps périscolaire à un pour trente sur le temps d’enseignement ? Les exigences scolaires seraient-elles moins importantes ? Pour devenir l’école maternelle de « l’Épanouissement et du Langage », il faut revoir le taux d’encadrement, avec moins d’élèves par classe et un renforcement du nombre d’ATSEM.
Lire la suite

L’école maternelle enfin obligatoire

Le SNALC-FGAF et le SNE-FGAF ont pris connaissance lors des assises de l’école maternelle de la volonté du ministère de rendre l’école maternelle obligatoire dès 3 ans à la rentrée 2019.

Le SNALC et le SNE se félicitent que le ministère ait entendu les revendications fortes portées par nos deux organisations syndicales en matière d’abaissement de l’âge de la scolarité obligatoire.

L’Ecole Maternelle est ainsi reconnue officiellement comme une École à part entière. Son nouveau statut confèrera aux professeurs de maternelle la reconnaissance qu’ils méritent alors que leur métier est souvent injustement déconsidéré.
Lire la suite