Archives de catégorie : Snalc

Sale été pour l’éducation nationale !

Le SNALC-FGAF a pris connaissance de l’annonce des fusions d’académies pour 2020. À cette date, il n’y aurait plus qu’une seule académie par région. Le SNALC rappelle que l’intérêt de cette mesure n’a toujours pas été explicité (sinon par des billevesées type « modernisation »), et que l’existence de plusieurs académies dans certaines régions (qui ne date pas d’hier) permet justement d’avoir une gestion des ressources humaines légèrement plus proche des agents (et des zones de remplacement à peu près tolérables).

Le SNALC a dans le même temps pris connaissance du rapport du Comité Action Publique 2022 (« Service public — se réinventer pour mieux servir »), qui annonce dès les premières pages que l’objectif n’est pas tant de mieux servir que de faire « des économies substantielles ». En ce qui concerne l’éducation, le comité a grosso modo fait un copier-coller des rapports de la Cour des comptes (certains membres du comité ayant opportunément la double casquette) : autonomie, augmentation du service d’enseignement, formations le samedi (quel autre jour ?), etc. Un petit coup de numérique là-dessus et on sera dans le top 10 de PISA, promis-juré ! Que l’ensemble des mesures rendent nos métiers encore moins attractifs — à l’heure où les concours ne font pas le plein — ne semble poser de problème à personne.

Le SNALC invite donc tant les cadres du ministère que les modernisateurs du système à se couvrir et à boire beaucoup d’eau : visiblement, le soleil a tapé un peu trop fort.

Le mot du président : pas d’agenda social sans dialogue social

À l’heure où le SNALC envoie à tous ses adhérents son propre agenda pour la rentrée prochaine, c’est un autre agenda qui fait l’actualité au ministère : l’agenda social.

Entre les modifications de programmes de l’élémentaire et du collège, les épreuves du bac et du brevet ou encore la réforme du lycée professionnel, l’agenda social passe assez inaperçu. Pourtant, ses implications vont être très importantes pour les personnels.

Qu’on en juge simplement par la liste des sujets qui y seront traités entre juin 2018 et février 2019 : bilan du PPCR (classe exceptionnelle, hors classe, rendez-vous de carrière), accompagnement, prime en REP+, pré-recrutement, mobilité dans le premier et le second degré… et là, il s’agit uniquement de ce qui concerne les enseignants. On évoquera aussi le recrutement, la formation et le parcours des personnels de direction, ou bien encore le PPCR des attachés ou des médecins. Nul doute que la question de l’égalité femmes/hommes abordée ces derniers mois sera également prise en compte.
Lire la suite

Le SNALC et le premier degré

C’est au travers de valeurs d’égalité, de fraternité et de laïcité que le SNALC défend les collègues et leur métier au quotidien. Préserver la liberté pédagogique, soutenir l’avis des conseils des maîtres et des conseils d’école, veiller à l’équité de traitement, défendre le métier au ministère sont des préoccupations permanentes du SNALC.

L’INDÉPENDANCE
Le SNALC est totalement indépendant de toute appartenance politique. Le SNALC ne vit que des cotisations de ses adhérents. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les comptes des organisations syndicales sont publics et publiés au journal officiel.

Que penser d’un syndicat financé par plusieurs centaines de milliers d’euros de subventions ? L’indépendance financière du SNALC et sa neutralité politique lui confèrent une légitimité et une objectivité dans les discussions. Le SNALC est libre dans ses prises de position et n’a de comptes à rendre qu’à ses adhérents.
Lire la suite