Archives de catégorie : Carrière

Menaces sur les commissions paritaires

Le droit de tout salarié «de participer, par l’intermédiaire de ses délégués, à la détermination des conditions de travail, ainsi qu’à la gestion de son entreprise » est garanti par le préambule de la constitution de 1946 (alinéa 8).

Pour les agents publics, ce droit s’exerce au sein d’instances de représentation des personnels :

– les CAP(1) pour les agents titulaires, qui traitent des sujets relatifs aux carrières individuelles,
– les CCP(2) pour les agents contractuels, qui sont compétentes pour les questions d’ordre individuel.

Actuellement, la CAP doit être obligatoirement consultée pour de nombreux actes de gestion des personnels : la titularisation ou son refus, le licenciement d’un stagiaire ou pour insuffisance professionnelle, la réintégration, la promotion, l’avancement de grade ou d’échelon, le détachement, la disponibilité, les refus de congé de formation, les sanctions disciplinaires, les mutations, l’acceptation de la démission.
Lire la suite

Le mot du président : personnels : vers l’école de la défiance ?

Tout n’avait pourtant pas si mal commencé : aménagements de la réforme du collège (insuffisants mais bienvenus), retour massif à la semaine de 4 jours (comme demandé par le SNALC, par son partenaire le SNE et par les personnels depuis 2012), conseil supérieur des programmes revenu à la raison… les signaux étaient positifs dans le domaine pédagogique.

Mais toutes ces petites avancées, soutenues par le SNALC car allant dans le sens des collègues, sont aujourd’hui à mettre en perspective avec ce qui s’annonce sur le plan des ressources humaines. Et autant le dire clairement : c’est une attaque sans précédent contre nos statuts, nos conditions de travail et nos droits qui se prépare. Une attaque contre tous les professeurs, tous les personnels de l’Éducation nationale, tous les fonctionnaires.

Nous avons eu droit à une réforme du lycée qui accroît les guerres internes en établissement, déstructure les enseignements scientifiques et diminue drastiquement les horaires de la quasi totalité des séries de la voie technologique. Dans la voie professionnelle, ça s’annonce plus mal encore avec des secondes plus indifférenciées et une entrée en force de l’apprentissage dans tous les LP. S’ajoute à cela un rapport de l’Inspection générale qui propose tout simplement la fusion de l’ensemble des académies se trouvant dans la même région. Et enfin le clou du spectacle : un cadre de négociation déjà très détaillé du Ministère de la fonction publique qui envisage purement et simplement de supprimer le paritarisme (!).
Lire la suite

Fusion des académies : c’est non !

Le SNALC-FGAF a pris connaissance des propos tenus par le ministre de l’Éducation nationale sur la fusion possible des académies de Bordeaux, Limoges et Poitiers lors de son déplacement en Creuse. À ce sujet, le ministre a déclaré : « nous allons accentuer la coordination » ; « nous avons plusieurs années pour accomplir ce que dit le rapport ».

Le rapport en question, communiqué aux syndicats seulement ce mois-ci alors qu’il est daté du mois de mars, préconise en effet la fusion progressive de toutes les académies se trouvant dans une même région.

Le SNALC s’oppose avec force à toute fusion d’académies. Il signale que les conséquences en termes de gestion des ressources humaines n’ont absolument pas été étudiées, l’Inspection générale y consacrant moins d’une page. Comment peut-on oser parler — comme elle l’a fait le 9 mai dernier — d’une « redynamisation des territoires » ou d’ « inventer une proximité pour l’interlocution » (sic) alors qu’il s’agit de créer d’immenses académies, de fragiliser les personnels administratifs, d’étendre les zones d’affectation des professeurs et même de revoir le périmètre de leur concours pour le premier degré ?

Le SNALC demande donc que le ministère referme immédiatement ce dossier, et conserve la carte des académies en l’état.