Archives de catégorie : Actualité

In memoriam

Notre ami Jean-Charles Zurfluh vient de s’éteindre, après quatre années de combat contre la maladie. Il avait 43 ans.

Jusqu’au dernier instant, se sachant pourtant condamné par la leucémie qui l’avait gagné, il est resté positif et joyeux, riant et rebondissant à chaque plaisanterie, même les plus lourdes.

Nous pleurons, comme beaucoup d’entre vous aujourd’hui, l’ami exceptionnel qu’il fut durant toutes ces années, l’homme loyal et le syndicaliste de grande valeur. Jusqu’au bout, il aura servi notre syndicat.

Ses dernières paroles  auront été pour le SNALC, non sans humour encore une fois : « J’aime le SNALC parce qu’il possède une salle à mon nom : la salle Champion. On est champions, non ? »

Une immense pensée à Jeanne, son épouse, et leurs trois enfants.

L’équipe académique du SNALC

Vademecum laïcité : précis et complet

Le SNALC-FGAF et le SNE-FGAF accueillent avec intérêt le vademecum « La Laïcité à l’École ». Le document, organisé sous formes de fiches pratiques, propose un panorama très complet des questionnements auxquels les personnels peuvent être confrontés. Les rappels du cadre légal et règlementaire sont précis, la réflexion menée souvent pertinente, même si certaines propositions pédagogiques sont un peu « hors-sol » compte tenu de la situation réelle dans de nombreuses écoles et de nombreux établissements.

Le SNALC et le SNE continuent de demander de réelles formations sur ce sujet, ainsi qu’une évolution de la loi et de la règlementation afin de ne pas laisser les directeurs d’école, les enseignants, les personnels d’éducation ou les chefs d’établissement dans une position d’arbitre. Les personnels doivent pouvoir s’appuyer sur des textes clairs qui vont avant tout permettre de les protéger eux. Si la loi de 2004 sur les signes religieux a été efficace, c’est parce que c’était une loi et qu’elle était claire.
Lire la suite

Se débarrasser des syndicats pour mieux « manager » les personnels

Le SNALC-FGAF a pris connaissance avec effarement du projet et des propositions du ministre de la Fonction publique visant à exclure les syndicats de la quasi-totalité des instances où est examinée la carrière des personnels : mutations, promotions d’échelons, de corps et de grade, titularisations…

À quelques mois des élections professionnelles, ce projet présenté à la fonction publique le 25 mai annonce de façon décomplexée l’objectif de « suppression du paritarisme », à l’exception éventuelle des instances disciplinaires. Ces dernières seraient par ailleurs durcies avec une nouvelle sanction, l’exclusion temporaire, pour le premier groupe et le transfert de sanctions du 2e groupe vers le 1er groupe.
Lire la suite