Fondamentaux et liberté pédagogique

Le SNALC et le SNE déplorent la polémique orchestrée par les centrales politisées sur un sujet qui doit faire consensus. Le ministre a rédigé quatre circulaires précisant les attendus de l’institution quant aux apprentissages fondamentaux – lire, écrire, compter, respecter autrui – le 26 avril. Ce qui devait passer au mieux comme une évidence et au pire comme une redite est critiqué en vertu du principe que la liberté pédagogique (introduite dans la loi à la demande du SNALC et du SNE en 2004) autoriserait les Professeurs à enseigner… sans aucun souci d’efficacité… Nous ne connaissons aucun enseignant qui se fiche de savoir si ses élèves apprennent ! Ces syndicats agitent des mythes pour se donner de l’importance et abuser les collègues.

Le SNALC et le SNE ont lu les 130 pages du premier document qui arrive dans les classes. Les collègues expérimentés n’apprendront rien. Beaucoup n’ont pas attendu pour réaliser que ce qui marche c’est l’approche systématique et ordonnée des concepts, avec entrainement régulier et implication des élèves pour maintenir la motivation. Mais ce qui va sans dire va mieux en le disant. Nous l’écrivions déjà en 2015 dans l’école des fondamentaux (à lire ici)
Lire la suite