Diffamations et injures non publiques

Nous attirons l’attention de tous les personnels, qu’ils soient administratifs, sociaux ou de santé ou professeurs, dès lors qu’ils travaillent dans l’éducation nationale, sur le décret du 3 août 2017 paru pendant l’été et qui est passé inaperçu alors qu’il faut le connaître pour éviter d’éventuelles conséquences dramatiques.

Nous savons tous que, malgré les interdictions ou les règlements intérieurs (cf. la récente polémique sur l’interdiction du téléphone cellulaire dans les collèges), les élèves nous photographient, nous filment et nous enregistrent à notre insu. Nous ne savons que trop ce qu’ils en font sur les réseaux sociaux, jusqu’à déformer, interpréter et nuire de toute façon. Il est donc d’autant plus important de connaître le contenu de ce décret « relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire. »
Lire la suite

Égalité femmes hommes : le SNALC s’engage

Le SNALC-FGAF a participé à la première réunion du groupe de travail sur l’égalité femmes hommes au ministère de l’Éducation nationale. Nous avons toujours défendu une École de la République qui lutte contre toute forme de discrimination, et qui combat les stéréotypes. Nous prendrons donc toute notre place dans la réflexion commune qui s’engage avec le ministère.

Il s’agit de travailler sur la façon dont notre enseignement peut permettre de lutter plus efficacement contre les inégalités. Pour nous, il ne s’agit pas de mettre en œuvre des « séances » décrochées à pure visée morale, mais bien de travailler sur les programmes disciplinaires sans déstructurer l’enseignement. Développer l’esprit critique chez nos élèves est la première priorité. Le SNALC a demandé une réécriture des programmes d’Enseignement Moral et Civique.
Lire la suite

Direction d’école : vous avez dit « protocole de simplification des tâches »

Le protocole de simplification des tâches du directeur (de la directrice) d’école, circulaire du 23 octobre 2014, énonçait que malgré le protocole du 10 mai 2006, la situation des directeurs «n’avait pas connu d’évolution notable» !

Onze années sont donc passées, et malgré des réunions en cascade dans les Rectorats puis les Directions départementales, la situation des directeurs d’école ne s’est toujours pas améliorée. Pire, la décision de ne pas renouveler les Emplois Vie Scolaire, qui aidaient à la direction, à la rentrée de septembre 2017, n’a fait qu’aggraver leur situation.
Lire la suite