Réunions d’information syndicale

Dates des prochaines RIS (réunions d’information syndicale) communes SNALC-SNE.
Comme vous le savez le SNE et le SNALC appartiennent tous deux au CSEN et à la FGAF. Ils partagent les mêmes idées et convictions, défendent les mêmes valeurs et collaborent avec pour seul but la défense de l’école républicaine et de ses personnels.
Ces réunions sont ouvertes à toutes et à tous. Toutes les questions relatives au présent et à l’avenir de notre métier seront abordées… Et elles sont nombreuses !

Mardi 2 octobre 2018 à partir de 17h00
ECOLE Thérèse Romeo élémentaire 2
Entrée : 50 rue Dabray

NIce 06000
– PARKING
Accès au parking : Google map

Tram et bus à proximité

Mercredi 3 octobre 2018 à partir de 9h00
Maison des associations
228, chemin de Saint Claude

Antibes 06600
Google map


Vous devez informer votre IEN au moins 48 heures avant en utilisant le modèle suivant :

Une attestation de présence vous sera remise.

Politique du ministère : rien ne va plus

Le SNALC a déposé un préavis de grève pour le 9 octobre afin de permettre à ceux qui le souhaitent de manifester publiquement leur refus des mesures concernant l’Éducation nationale.

Le SNALC rappelle qu’il est le seul syndicat à avoir totalement voté contre le PPCR et qu’il a également voté contre la réforme du lycée. Ceux qui prétendent le contraire mentent et vous trahissent (Cf. nos votes dans l’ensemble des instances).

Le SNALC s’oppose également aux suppressions de postes annoncées et à la réforme de la voie professionnelle.

Relire à propos du PPCR :

Formation initiale premier degré : réflexions et propositions

De longue date, la question de la formation initiale fait débat, avec un constat qui s’étend sur plusieurs décennies : elle n’est pas satisfaisante, pour ne pas dire nocive. Nous profitons de la remise du rapport du comité de suivi sur la formation initiale des PE le 21 juillet au ministre pour faire un point sur la question.

UN CONSTAT PARTAGÉ
Les retours d’enquête du SNALC, les échanges de vive voix avec les collègues, la lecture des témoignages sur internet, tout ou presque concorde vers une très forte insatisfaction de la profession au sujet la formation initiale. Les principaux griefs sont connus de longue date : formation trop théorique et trop peu pratique, formateurs coupés du terrain, exigences démesurées, parti-pris pédagogique flagrant, chantage à la titularisation, charge de travail trop lourde. De fait, malgré les changements de formules, on retrouve depuis très longtemps les mêmes problèmes.
S’il est évident qu’un métier aussi riche et complexe que le métier d’enseignant ne peut entièrement s’apprendre et se maîtriser en deux années, il est indispensable que la formation initiale délivre au moins des bases solides et des pistes et outils immédiatement utilisables. C’est rarement le cas.
Lire la suite

Syndicat enseignant